Je suis hors-normes, mais je le vis bien.




Je me suis toujours sentie différente. Lorsque j’étais au collège, au lycée et même après lors de mon BTS, je me sentais différente. J’ai toujours su au fond de moi que je n’étais pas comme les autres. Seulement, à l’époque, c’était pour moi un gros poids. Je n’arrivais pas à trouver de l’intérêt face aux activités des personnes de mon âge. J’avais souvent l’impression que c’était assez puéril. Pendant longtemps, j’ai tenté d’être « normale ». J’essayais, tant bien que mal, de rentrer dans le moule, d’être conforme aux autres, à cette « norme ».

Mais je n’ai jamais réussis à me sentir bien dans cette « norme ». Plus je tentais de faire comme tout le monde, plus je me renfermais sur moi-même et moins je me sentais bien. J’étais cataloguée comme la fille bizarre, intello qui aime lire. Ou plutôt rectification, qui dévore des bouquins. Cette image n’était pas vraiment agréable à porter. Surtout lorsque l’on sait que beaucoup de personnes me parlaient pour que je les aide lors des contrôles. Oui, on parle bien d’aider à tricher. Intérieurement, je savais pourquoi ils me parlaient, mais qu’importe après tout, j’étais dans leur groupe. J’avais le sentiment d’accéder un peu à cette normalité. Néanmoins, je ne me sentais pas mieux pour autant.

J’allais à l’école en ayant mal au ventre, tous les matins. J’ai souvent prétexté être malade pour ne pas aller en cours. En fait, je me sentais si différente que je n’arrivais pas à m’intégrer car trop de choses nous rendaient différents. Notre mentalité surtout nous rendait différents. A l’époque, je trouvais ça beaucoup plus sympa de parler avec des personnes adultes. C’était bien plus stimulant à mes yeux mais j’étais vu comme une enfant, souvent trop jeune. 

Je me suis sentie tout aussi mal en BTS. Je parlais avec tout le monde et je les trouvais sympa mais la mentalité des jeunes de mon âge n’est visiblement pas la mienne. Je ne me sentais jamais à ma place. Je n’arrivais pas à m’imposer, à trouver ma place. Boire, fumer, faire des fêtes jusqu’à pas d’heure, me retrouver dans un lieu avec plein de monde. Toutes ces choses ne sont tout simplement pas faites pour moi. 

Longtemps je me suis sentie différente et je pensais que j’avais un problème, que j’étais le problème. Je voyais cette différence comme quelque chose d’excessivement négatif. Mais les années ont passées et j’ai finis par comprendre qu’en réalité c’était  en acceptant le fait de ne pas être comme tout le monde que je me sentais le mieux et le plus en accord avec moi-même. Alors oui, souvent les gens me trouvent un peu bizarre de ne pas aimer sortir faire la fête, de ne pas aimer faire les boutiques ou d’aller dans des lieux avec pleins de monde. J’aime les soirées plutôt calmes : un bon livre, une bonne série ou des jeux vidéo. Non, je n’aime pas me coucher très tard (du style plus de minuit), sauf si c’est pour une bonne raison type un travail ou comme dit avant, un livre ou autre. Pour beaucoup, cela fait de moi une personne coincée, une mamie. Et pendant longtemps, j’ai eu honte de cela. Cependant, désormais, j’ai compris que l’avis des autres à ce sujet ne m’intéressait pas plus que ça. Après tout, si c’est en étant de la sorte que je suis en accord avec moi-même, c’est le plus important et c’est tout ce qui compte. 

Finalement, je suis probablement bizarre, différente, coincée, hors-normes par rapport aux personnes de mon âge. Mais vous savez quoi ? Je suis bien contente d’être la personne que je suis. Alors si vous aussi vous avez ce sentiment de ne jamais réussir à rentrer dans une « case », soyez heureux. Parce que ce sont ces différences qui font de vous des personnes merveilleuses. Ce sont ces choses « hors-normes » de votre caractère qui font de vous une personne unique. Et parce que qui que vous soyez, vous méritez d’être heureux, et ça, en étant bizarre ou pas.







2 commentaires:

  1. Cet article est très touchant et ne t'en fais pas je suis cataloguée de mamie aussi :)
    Franchement j'adore les soirées tranquilles chez moi (seule d'ailleurs haha) mais quand on se reverra si tu viens à la maison on fera des soirées jeux de société allez ;) Et WII aussi tiens haha !
    Je me sens totalement comme toi et tu es une fille géniale que j'aime beaucoup, reste comme tu es <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Marianne !
      Nous sommes deux mamies dans ce cas ahah :)
      Oui, on se fera des soirées jeux de société, ce sera top !
      Hâte de te revoir <3

      Supprimer